Nous apprenons avec beaucoup de stupeur et d’incompréhension la décision de l’Ordre des vétérinaires de ne retenir qu’un avertissement pour non dénonciation d’asphyxie à l’éther contre la vétérinaire en charge de la Spa de Pau en 2013.  

Cette décision est malheureusement une nouvelle fois le signe que la qualité d’être sensible de l’animal est niée.

Que les propriétaires d’animaux gardent bien leurs animaux à la maison : s’ils s’échappent et s’ils sont tués pendant la période obligatoire légale de garde en fourrière (8 jours ouvrés), cette décision montre à quel point il sera difficile d’obtenir la sanction des responsables.

Animal Cross poursuit le combat et fait appel de la décision. La constitution de partie civile continue aussi devant le tribunal de Pau. Pour cela, nous avons besoin de votre soutien financier.

Aujourd’hui nous faisons appel à votre générosité pour pouvoir continuer nos actions contre la maltraitance animale, dans les enquêtes sur le terrain et devant les tribunaux.

Nous sommes contactés toutes les semaines pour des cas de maltraitance, mais nous ne pouvons pas toujours donner suite, faute de moyens.

Notre dernière action a été relayée par les médias nationaux Le Monde, Aujourd’hui en France, France Inter, SudRadio, L’Express, 20 minutes, et par les medias régionaux Sud-Ouest, La République des Pyrénées, France Bleu Béarn, FR3. Une trentaine de media au total.

Aidez-nous à porter la cause animale sur le devant de la scène.

Faire un don

 

Voir le communiqué de presse

Print Friendly, PDF & Email
Partagez cette page !