Les galgos : élevés pour la chasse, abandonnés ou torturés à mort

8 à 10 000 lévriers abandonnés ou torturés chaque année

Le galgo est un lévrier d’origine espagnol, utilisé le plus souvent pour la chasse.

Dans les milieux ruraux espagnols, le galgo est élevé pour la chasse aux lièvres en terrain découvert. En France la chasse sans fusil avec des lévriers est interdite depuis le 03 mai 1844.

Avant la chasse le galgo est souvent élevé au pain et à l’eau, nourriture totalement insuffisante, qui provoque, entre autres, la cassures de ses os.

Chaque année des « carreras en campos » (concours de chasse au lièvre) sont organisées. Le vainqueur, celui qui attrape le lièvre, est fêté par son maître. Les perdants sont voués à la mort de différentes façons.

En fin de saison, 8 000 à 10 000 chiens (hypothèse basse ; 50 000 selon d’autres sources) sont abandonnés ou torturés.

Une tradition : au mieux l’abandon, au pire la torture après la chasse

Certains rescapés finissent dans des pereiras (fourrières espagnols) où très souvent ils seront gazés au bout de 14 jours car les pereiras sont bondées et n’arrivent pas à placer ces chiens mal aimés en Espagne.

D’autres sont lâchés dans la nature, sans nourriture.

D’autres encore sont abandonnés dans des espaces fermés où ils attendent la mort à petit feu. Les moins chanceux finissent leur vie sous la torture : traînés derrière une voiture pendant des kilomètres, brulés vifs, pendus, etc.

La chasse ne durant que quelques semaines, les chasseurs se refusent à nourrir pendant le reste de l’année des animaux qu’ils ne trouvent plus utiles.

Certains galgueros pensent qu’un galgo vaut moins qu’une balle de fusil. Il est considéré comme une chose et donc une fois servi ils peuvent s’en débarrasser comme bon leurs semble. Des proverbes espagnols disent bien: « un lévrier ne vaut pas la balle pour le tuer », ou « un mauvais chien ne mange pas dans ma maison ».
Quant à certaines femelles, elles sont enfermées dans des enclos toute la journée et ne servent qu’à la reproduction.

Le podenco, lévrier cousin du galgo aux oreilles pointues, quoique moins connu, subit le même sort tragique.

Les régions les plus concernées sont l’Andalousie, la Manche et dans une moindre mesure la Galice, sans oublier les Canaries (podenco canario).

Les solutions : adopter les galgos

Devant tant d’horreurs, de multiples associations ont vu le jour et se battent pour trouver des familles d’accueil ou de nouveaux maîtres. Certaines vont jusqu’au fin fond de l’Espagne chercher des galgos qui ont connu l’enfer. Ils sont soignés, nourris, remis sur pieds et placés chez de nouveaux maîtres aimants où ils pourront commencer à oublier leur difficile passé.

Ce sont d’excellents chiens de compagnie, très affectueux. De caractère doux, sociables, joueurs et sportifs. Ils sont très attachés à leurs maitres et supportent bien les enfants.

Si vous aussi vous souhaitez offrir un peu de bonheur à ces êtres, voici quelques associations que vous pourrez contacter:
http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com/
http://www.galgosespoir.com/
http://www.levriers-en-danger.fr/
http://www.adopter-levrier.com/index.html
http://www.galgosfrance.net/
http://www.association-valran.org
http://www.galgosinfronteras.org/home.htm
http://www.sosgalgos.com/

Faire changer la loi avec les associations espagnoles

Soutenir les associations espagnoles dans les actions en directions des régions concernées demandant la fin de la chasse aux lièvres avec des galgos.

Pour en savoir plus

Sauvetage de Galgos en mars 2009

http://www.youtube.com/watch?v=6zvPkxaTHbo&eurl=http%3A%2F%2Flevriers%2Den%2Ddanger%2Efr%2Fprincipal%2Ehtm&feature=player_embedded

 

Un film difficile à supporter :

Adobe Flash Player non installé ou plus vieux que 9.0.115!
Télécharger le lecteur Adobe Flash ici