La Libre Evolution de la nature (ou réensauvagement) est une idée simple. Il s’agit de créer les bonnes conditions pour que la nature reprenne son cours et s’y développe sans contrainte. Comment ? En laissant des espaces de nature sauvage tranquilles, sans que l’humain n’y fasse rien. Et c’est possible à toutes les échelles.

Plus précisément, un espace en libre évolution est une zone gouvernée par des processus naturels. Il est non ou peu modifié et sans activité humaine intrusive ou extractive, habitat permanent, infrastructure ou perturbation visuelle. (Selon la définition par Wild Europe de la “wilderness”, équivalent anglophone).

Dans un espace en libre évolution, nous avons le droit de tout faire sauf abîmer, détruire, exploiter, extraire, déranger.
Nous sommes les bienvenus dans ce lieu propice à la contemplation, et les scientifiques également.

manifeste pour la libre évolution de la nature

Pourquoi est-il nécessaire de laisser une partie de la nature en libre évolution ?

Aujourd’hui, moins de 1,54 % du territoire métropolitain terrestre français bénéficie d’une protection « forte »  (coeurs de Parcs Nationaux, Arrêtés de Protection du Biotope, Réserves Naturelles, Réserves Biologiques Intégrales et Dirigées) 
Et à l’intérieur de certains de ces espaces à protection « forte », la chasse, l’exploitation forestière, le pastoralisme sont parfois autorisés.
Seul 0,6% du territoire protège totalement les animaux et l’ensemble du vivant. C’est insuffisant !

Comme le préconise la Commission Européenne, consacrons 10% de notre territoire à la nature sans intervention humaine, d’ici 2030.

Quels sont les avantages de la nature laissée en libre évolution ?

Favoriser la biodiversité
  • Préserver la faune et la flore, dont les espèces menacées
  • Protéger les écosystèmes
  • Laisser libre cours aux processus naturels
Répondre aux problématiques environnementales
  • Assainir l’air en luttant contre la pollution atmosphérique
  • Lutter contre le réchauffement climatique
  • Dépolluer l’eau douce
  • Réduire les inondations 
  • Atténuer les sécheresses
  • Freiner l’érosion et le recul du trait de côte
Apporter santé et bonheur
  • Fortifier la santé
  • Apaiser l’esprit
  • Lutter contre la Covid-19 et autres maladies
  • Préserver les droits de l’Homme grâce à l’écologie
  • Concevoir un futur optimiste et viable
Développer l'économie
  • Promouvoir l’écotourisme
  • Développer l’éducation à l’environnement
  • Contribuer à l’économie locale
  • Créer plus d’emplois dans le secteur de l’environnement
RESPECTER LE VIVANT
  • rétablir une équité entre les êtres vivants
  • être responsable et solidaire vis à vis du vivant
  • accepter le sauvage
  • cohabiter

 

Dédier une partie de mon jardin à la libre évolution de la nature

ANCRER la libre évolution sur mon terrain pour de très longues années

demander aux élus locaux de laisser des terrains en libre évolution près de chez moi

%

sous protection "forte"

Aujourd’hui, en France, moins de 1,54 % du territoire métropolitain terrestre bénéficie d’une protection dite « forte », selon l’Inventaire national du patrimoine naturel. Et à l’intérieur de ces espaces de protection « forte », l’exploitation forestière, le pastoralisme et la chasse sont encore bien présents. A ce jour, on peut estimer que seulement 0,6 % du territoire terrestre métropolitain français assure la libre expression des processus naturels. C’est pourquoi un collectif d’associations et de personnalités nommé « Coordination libre évolution » pousse à dédier 10 % d’espaces en libre évolution (donc au-delà de la permissive protection « forte ») en France d’ici 2030. Rappelons que la Commission Européenne pour la stratégie de la biodiversité demande à chaque Etat membre à avoir 10% de son territoire en protection stricte ( sans aucune perturbation significative des processus naturels) à cette échéance.

%

en libre évolution

Print Friendly, PDF & Email