Le foie gras et le gavage racontés par un canard… partager sans modération au moment des fêtes !

La fabrication du foie gras : une véritable torture pour les canards et les oies! 

 

Le tri des canards : plusieurs millions de femelles broyées chaque année

La production de foie gras implique la naissance de 80 millions de canetons par an. Chez les canards, seuls les mâles sont gavés, l’utilisation des femelles est interdite. Le foie des femelles est trop nervé.
Les oisillons sont donc triés par sexe dès leur sortie de l’oeuf. Les femelles mulardes sont généralement éliminées (par broyage ou gazage) après leur naissance.

Canards dans leur cage de gavage (photo Stopgavage)


Le gavage, une souffrance insoutenable

Vient ensuite la phase de gavage, qui commence à l’âge de 80 jours environ et dure 12 jours.

En France, 87% des canards sont enfermés dans des cages de batterie où ils ne peuvent ni se lever, ni se retourner, ni étendre leurs ailes.Le gavage consiste à enfoncer de force un tuyau dans le gosier du canard, jusqu’à l’estomac, afin de lui administrer d’énormes quantités de nourriture.

Le canard ingurgite, deux fois par jour,  plus de 450 g d’aliments, soit l’équivalent, pour un homme de 70 kg, de deux fois 7 kg de nourriture en quelques secondes.
Cette opération ne prend que 2 à 3 secondes avec la méthode industrielle (largement prédominante) de gavage à la pompe hydraulique ou pneumatique.
La commission européenne mentionne des taux de mortalité en gavage de 10 à 20 fois plus élevés qu’en élevage.

Le foie gras : un organe malade

Suite au choc du gavage, l’animal est pris de diarrhées et de halètements.
Il développe une maladie qu’on appelle la stéatose hépatique. Son foie hypertrophié atteindra presque 10 fois son volume normal. Si le gavage ne devait continuer que quelques jours de plus, tous les canards en mourraient, et donc le foie gras serait inutilisable.
Les canards sont ensuite envoyés à l’abattoir, agonisants de souffrance.

Le foie gras, un organe malade (photo Stopgavage)

Une contestation internationale de plus en plus forte

La méthode d’élevage pour la production de foie gras est internationalement contestée. De nombreux pays européens et au-delà l’ont interdite. La Pologne, pourtant largement productrice, a abandonné cette pratique en 1999. Récemment, ce sont l’Italie et Israël qui ont décidé d’en finir.

En septembre 2004, la Californie a décidé d’interdire la production ET la consommation de foie gras. L’interdicton sera effective en 2012. Que ce soit explicitement écrit ou interdit de fait par les lois sur la protection animale, la liste est longue : Allemagne, Autriche, Pays-Bas, Danemark, Finlande, Luxembourg, Suisse, Norvège, République tchèque, Suède, Argentine, etc.

Epargnons ces souffrances aux canards et aux oies. Arrêtons de consommer du fois gras, préférons d’autres menus qui impliquent moins de souffrance animale et informons nos amis !

Pour plus de renseignements : stopgavage

Sources : Stopgavage – L214