Suite à une plainte reçue par notre association, notre enquêteur ainsi que l’enquêteur de la SPA de Thonon les Bains, se sont rendus le 29 mars dernier à Saint Gervais (74), à environ 25 km de Chamonix,  où sont parqués sur moins de 1000 mètres carrés les 17 ânes et ânesses.

A leur arrivée, le terrain était dévasté, jonché de taules coupantes, les abreuvoirs vides, aucune nourriture, les ânes braient à tout moment essayant d’alerter le passant qui voudra bien leur donner un peu de nourriture….

ane mort

Aidé d’autres personnes, Il a été nécessaire d’alimenté en eau un ânon complètement déshydraté, qui a du boire couché pendant de longues    minutes avant de pouvoir se relever.Une dizaine de moutons étaient également enfermés dans un abris de bois sans aération. Nous avons aussi  aperçu sur le terrain d’à côté, des ossements qui proviennent probablement d’ânes morts qui ont été enterrés à cet endroit. Il  semblerait que 8 autres  anes seraient déjà morts en 2013 ainsi que 3 cette année, et gisait sous une bache un cadavre d’âne en décomposition.

alentour anes 4   A notre demande, la gendarmerie de Megève est venue constater la véracité des faits cités, et a constaté les    infractions avant de se rendre chez ce pseudo-éléveur.Une plainte pour maltraitance et abandon d’animaux a été  déposé dimanche 29 mars, et le dossier a été communiqué à la DDPP de Haute-Savoie le lundi 3 avril. De  nombreux autres témoins se sont manifestés pour porter plainte…nous  saluons toutes ces personnes pour leur sens de la responsabilité de dénoncer de tels actes de cruauté.

Nous avons appris que la DDPP a procédé à une inspection il y a quelques jours maintenant, et a constaté de multiples infractions… Nous souhaitons que tout soit fait pour qu’enfin ces ânes puissent vivre dans des conditions décentes.

Cette situation de chaos est inacceptable de la part d’une personne qui se dit « éléveur ».Nous dénoncons avec fermeté cette attitude irresponsable, ayant déjà mis en jeu la vie de plusieurs animaux. Cette situation doit cesser rapidement, et nous souhaitons que l’interdiction de posséder des animaux soit prononcée au plus vite.

 

ane dcompos

Print Friendly, PDF & Email