Un immense « Mort aux ours » a été tagué cette nuit sur la façade des bureaux d’Animal Cross à Pau. Le paillasson devant la porte d’entrée a été retrouvé imbibé d’essence, faisant penser à une tentative de destruction par incendie. La clôture a été endommagée, le(s) malfaiteur(s) étant entré(s) par effraction à l’intérieur du jardin.
Il s’agit sans doute d’une réaction au communiqué de presse publié le 5 février, dans lequel Animal Cross et les associations de défense de l’ours se félicitaient de la décision du Conseil d’Etat interdisant l’effarouchement des ours, toujours considérés dans un état de conservation « défavorable » au sens de la directive Habitat et en danger critique d’extinction.
Animal Cross porte plainte.
Ce genre d’intimidation ne fera en rien changer les positions d’Animal Cross et nous réaffirmons ce jour avec vigueur que les ours ont leur place dans les Pyrénées et qu’une cohabitation est possible.
Nous invitons les responsables politiques locaux à se mobiliser bien plus nettement pour sa défense.
Print Friendly, PDF & Email
Partagez cette page !