Le poney Courage a été trouvé attaché à une chaine, elle-même attachée autour d’un arbre sur une aire bordant le chemin des Arroumégas, sur la commune de Lescar (Pyrénées Atlantiques). Rien à boire. Rien à manger. Quelques jours plus tard, c’est la ponette Princesse qui l’a rejoint. Mais celle-ci était en liberté, au risque d’être renversée par une voiture. Les animaux sont restés dans ces conditions pendant plusieurs semaines.

« Ma petite n’a de cesse de lui proposer de l’herbe qu’elle coupe frénétiquement aux alentours, explique Mathilde, l’une des 2 femmes qui leur ont porté secours, constatant l’absence de toute nourriture dans le périmètre de l’attache. Munies seulement d’une bouteille d’eau et de la gamelle de notre petite chienne, nous lui proposons à boire. Il avale en une seule fois notre seule « fortune ». La fille de Mathilde insiste « maman, il a soif, il a très soif ». Nous décidons sur-le-champ de repartir chercher de l’eau que nous transportons dans des bouteilles vides et versons dans un saladier. Les dizaines de litres versés cette fois, sont engloutis en un temps record. Nous n’osons penser à ce que cet animal a dû subir attaché au soleil, par cette canicule, sans eau , ni nourriture ni abri. Nous ne pouvons en rester là, nous partons désormais plusieurs fois par jour pour donner à celui que nous décidons de prénommer « Courage », nourriture et eau. Nous le détachons et le faisons brouter où l’herbe le permet, tentant à chacun de nos passages de le changer d’arbre. Nous rencontrons parfois des personnes aussi désolées que nous de constater cet état de fait, des personnes qui alertent également les autorités… Quels ne sont pas aussi les pleurs de ma fillette lorsque nous devons quitter nos deux protégés le soir, sous l’orage, trempés et tremblants, à la merci de la foudre. »

Depuis 2 mois, ces poneys ne survivent que grâce à la charité des passants. De nombreuses démarches auprès de la police municipale et nationale, de la mairie, de la DDPP n’ont pas fonctionné. Jusqu’à l’article paru dans Le République des Pyrénées. En 1 journée, les poneys ont été mis à l’abri chez un éleveur par la mairie de Lescar, qui a choisi à l’issue des 8 jours de fourrière de les confier à Animal Cross.

Animal Cross a besoin de récolter des fonds pour payer les premiers soins (vermifuge, parage des sabots, visite véto) puis une pension où ils seront choyés et aimés.

Parrainer un animal, qu’est-ce que ça veut dire ?

Construire une relation privilégiée

Dès votre parrainage, Animal Cross vous enverra sa photo.Chaque mois, vous recevrez de ses nouvelles par mail.

Vous bénéficierez d’une attestation fiscale reprenant le total annuel de vos dons.

Animal Cross est une oeuvre d’intérêt général. Ainsi 66 % de vos dons seront déductibles de vos impôts, dans la limite de 20 % de vos revenus.

Comment parrainer Courage et Princesse ?

Pour devenir parrain ou marraine de Courage et Princesse, il suffit de verser la somme de votre choix chaque mois.

 

Princesse et Courage

Les parrains actuels de Courage et de Princesse

Vous ?

….

Comme vous le savez sans doute, Animal Cross a choisi de ne recevoir aucune subvention des pouvoirs publics, afin de n’avoir aucune pression, pour que le bien-être des animaux soit toujours la priorité.Toutes les personnes qui interviennent chez Animal Cross sont bénévoles (sauf les vétérinaires). Mais accueillir des animaux, surtout quand ils ont été maltraités, sous alimentés ou mal alimentés, lorsqu’ils sont malades ou souffrants, nécessite de l’argent, pour les accueillir, les abriter, les nourrir, les soigner et leur apporter du réconfort, de l’affection et du bonheur, comme ils le méritent.Les animaux hébergés par Animal Cross resteront au refuge tant que nous n’aurons pas trouvé pour eux de famille d’accueil fiable (nous contrôlons), leur offrant des conditions de vie respectueuses et qui promettent de ne jamais les conduire à l’abattoir.

Avec le parrainage  vous participez aux frais d’hébergement et aux soins d’un animal qui devient votre filleul, nouant ainsi avec lui des liens privilégiés.

Etre parrain ou marraine, c’est agir concrètement pour protéger un animal. C’est lui assurer un avenir paisible et apaiser ainsi la souffrance qu’il a pu vivre. C’est aussi participer à la construction d’un lieu où l’homme et l’animal vivent dans le respect l’un de l’autre.

Etre parrain ou marraine d’un animal, c’est lier son coeur et son nom à un animal accueilli ou protégé par Animal Cross.