Suite à l’action d’Animal Cross, l ’ARS (Agence Régionale de Santé), qui gère l’organisation de la santé dans toute la région de la Nouvelle Aquitaine, nous a écrit pour nous informer qu’elle portait plainte contre les pharmaciens de Bizanos (à côté de Pau) qui auraient vendu illégalement l’éther à la SPA durant des années.
L’éther vendu servait en effet à étouffer les chiots et chatons de l’ancienne Spa (avant mars 2014). Chiots et chatons, étaient enfermés dans des sacs et asphyxiés, par centaines, sur plusieurs année. Certains se seraient réveillés et seraient ensuite morts de froid dans les congélateurs.
Notre association avait sollicité l’ARS en octobre dernier pour faire part des manquements des pharmaciens au Code de santé publique (dispensiation sans ordonnance et pour un refuge de produits normalement délivrables uniquement sur ordonnance et pour la santé humaine). L’enquête de l’ARS consécutive à notre courrier semble confirmer nos faits.
Animal Cross attend avec impatience de voir si l’Ordre des pharmaciens va également traduire les pharmaciens devant le conseil de l’Ordre.
Pour mémoire, une première condamnation de la vétérinaire de la Spa devant le Conseil de l’Ordre a eu lieu en mai dernier mais l’association Animal Cross a fait appel du jugement le considérant trop clément. Animal Cross a relancé aussi la plainte devant le tribunal de Pau en se constituant partie civile devant le doyen du juge d’instruction du tribunal de Pau. Nous attendons sa réponse. Animal Cross réclame justice pour les plus de 1700 chiens et chats tués de 2010 à début 2014 à la Spa de Pau.

Print Friendly, PDF & Email
Partagez cette page !