Le Ministère de la Transition écologique et solidaire organise une consultation sur le nouveau projet d’arrêté qui fixe les listes des animaux « susceptibles d’occasionner des dégâts » pour les 3 ans à venir, ainsi que les modalités de destruction autorisées.

Belette, Fouine, Martre, Putois, Renard, Corbeau freux, Corneille noire, Pie bavarde, Geai des chênes et Etourneau sansonnet figurent dans la liste proposée par le Ministère.

Nous vous invitons à :

– vous exprimer sur la liste des animaux qui pourront être tirés et piégés dans les conditions les plus cruelles et demander le retrait de cette liste de certains animaux.

– exprimer votre désaccord sur les modalités de destruction de ces animaux.

Comment participer à la consultation publique ?

Vous avez jusqu’au 27 juin pour donner votre avis.

-> Rendez-vous sur la page de la consultation publique. Descendez en bas de la page et cliquez sur le bouton vert « Déposer votre commentaire » (voir image ci-contre)

-> Exprimez votre opposition et donnez quelques arguments en vous inspirant de nos propositions ci-dessous, sans faire de copier/coller car cela ne serait comptabilisé qu’une seule fois.

Participer à la consultation

Des arguments en faveur des « animaux susceptibles d’occasionner des dégats » pour vous inspirer

Classons les mustélidés (putois, belette, fouine, martre) sur la liste des animaux protégés.

Lire nos arguments

 

 

 

Sortons le renard de la liste des animaux « susceptibles d’occasionner des dégâts » (nuisibles).

Lire nos arguments

 

 

 

Redécouvrons l’utilité et l’extraordinaire intelligence des corvidés (corbeaux, corneilles).

Lire nos arguments

 

 

 

Devant le peu de dégâts commis et les avantages qu’il apporte à nos écosystèmes, demandons que le geai soit retiré de la liste des nuisibles.

Lire nos arguments

 

 

Les animaux sont tous sensibles. Pourtant, rien n’est prévu dans la loi pour éviter la souffrance des animaux sauvages lors de leur mise à mort.Le piégeage des animaux « susceptibles d’occasionner des dégâts » est d’une cruauté à couper le souffle.

En savoir plus

 

Les chasseurs sont inquiets et battent le rappel pour répondre à cette consultation. Ne laissons pas notre chance de nous exprimer sur ce sujet qui ne se représentera pas avant 3 ans !

FAITES PASSER CE MESSAGE AUTOUR DE VOUS !

Print Friendly, PDF & Email