Communiqué de presse

Le Collectif les Bêtes Noires de la Pub vous invite à la remise de ses trophées :

Vendredi 24 juin de 16h à 17h
Maison des vétérinaires,
10 Place Léon Blum, 75011 Paris

L’événement dénonce l’écart existant entre les contenus de certaines publicités et la réalité vécue par les animaux. Ils seront décernés à 6 publicités réparties en 6 catégories : mauvais goût, packagings trompeurs, alibi santé, victime consentante, illusion de l’élevage heureux, animal effacé.

Les pires publicités ont été retenues par les internautes lors d’un vote en ligne qui a eu lieu du 10 mai au 10 juin 2016 sur le site http://betesnoiresdelapub.com. Près de 35 700 votes ont été comptabilisés.

La publicité montre le plus souvent les animaux dans un cadre idyllique, heureux et satisfaits de fournir leur chair, leur lait ou leurs oeufs. Ces représentations, très éloignées de la préoccupation exprimée par les consommateurs pour les animaux1, n’ont aucun lien avec ce que la majorité d’entre eux endurent dans les élevages et les abattoirs.
« Les trophées des Bêtes Noires de la pub visent à rétablir une communication honnête et véridique envers les consommateurs » déclare Valérie Thomé, représentante du Collectif.
Les trophées seront remis lors d’un événement inédit animé par de nombreux humoristes : Willy Rovelli , Raphaël Mezrahi, Anne-Sophie La Bajon, Christine Berrou, Sony Chan, Jérôme Daran, Giédré, Guillaume Pot, Marion Séclin et Vérino. Maître Boris Khalvadjian, avocat au barreau de Paris, nous fera également le plaisir de sa présence.
Les associations du collectif :
Animal Cross, L214, One Voice, OABA, Animalter, Combactive, Alliance anticorrida, CNSPA, Sentience, Cali, PEA, Humanimo, Graal, Code animal, Avès  et la page Facebook Je suis une pub spéciste

1 Selon l’Eurobaromètre TNS Opinion Social effectué dans les 28 États membres de l’Union européenne et paru en mars 2016 :
98 % des Français considèrent le bien-être des animaux d’élevage comme important (36%) ou très important (62%)
88% des Français estiment que le bien-être des animaux d’élevage devrait être mieux protégé
72% des Français souhaiteraient plus d’information sur la façon dont les animaux d’élevage sont traités.
Merci aux non journalistes de s’inscrire au préalable sur betesnoiresdelapub@gmail.com, nombre de places limité !

Print Friendly, PDF & Email