Animal cross se prépare à attaquer conjointement  avec les associations L.PEA et L 214 le décret du 6 décembre émanant du Ministère de l’Environnement  qui permet d’entasser 800 veaux à l’Usine, mais également de favoriser l’implantation de nouvelles fermes-usines. Notre cause sera brillamment défendue par Me JC Menard, avocat. 

La consultation publique de ce décret est passée totalement inaperçue au mois de juin dernier. Pourtant cette décision est lourde  de conséquences : le décret double le seuil d’animaux avant procédure d’autorisation. De 400 à 800 pour les veaux de boucherie et à l’engraissement, de 200 à 400 pour les vaches laitières. Cela veut dire que l’Usine des 1000 Veaux va pouvoir tourner à 800 bêtes sans enquête publique, ni étude d’impact, en déposant simplement un dossier d’enregistrement en Préfecture.

Signez la pétition pour l’annulation du nouveau décret en faveur des fermes-usines 

Qu’est-ce que l’usine des 1000 veaux ?

Il s’agit d’un centre d’engraissement géant, sur le modèle d’une agriculture intensive, à l’instar des 1000 Vaches de la Somme. Les veaux y passent un peu plus de 200 jours, le temps de doubler leur poids.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA
L’un des veaux de l’Usine…(c L-PEA)

1000 veaux parqués dans de grands hangars, sans voir la lumière du jour ni l’herbe des prés. 
Les veaux sont gavés à base de composés industriels, d’OGM et d’un cocktail d’antibiotiques : ce mode d’élevage représente un grave danger pour la santé publique mais également pour l’environnement, tout en représentant une atteinte au bien-être animal.
Ils n’en sortent que pour être égorgés en pleine conscience, au sein d’un abattoir de la SVA Jean Rozé, à Vitré, en Ille et Vilaine.

 

Pour en savoir plus sur la ferme des 1000 veaux : voir le site de l’association L-PEA

 

Recevez régulièrement la lettre d'infos d'Animal Cross

Vous êtes désormais inscrit à la lettre d'infos d'Animal Cross.