Animal Cross est présent ce matin à Paris pour la réunion de CAP. 28 associations s’expriment en ce moment auprès de 35 députés et sénateurs pour leur parler de l’urgence de la cause animale !

Eric Diard, député LR lors de notre réunion #ConvergenceAnimauxPolitique(CAP) ce matin à Paris » J’ai rencontré C Castaner hier, ministre des relations avec le Parlement. Il y aura en 2019 une grande loi sur la condition animale, une loi ambitieuse portée par Nicolas Hulot. C’est mon deuxième mandat. Il y a une vraie prise de conscience au niveau des parlementaires. »
Avec le député Falorni, nous discutons de la prochaine loi sur l’agriculture : proposition de loi Falorni sur la vidéo dans les abattoirs, interdiction des cages depoules pondeuses, etc. Le député Falorni explique :  » Je compte sur vous, les associations, pour vous mobiliser de la même façon que lors du premier vote à l’assemblée nationale. Le temps est venu. Si on créée une sanction pour la maltraitance dans les abattoirs sans système video, c’est un effet d’annonce. C’est comme si on mettait des sanctions à la limitation de vitesse sans installer des radars. »
Avec la sénatrice Goy Chavent qui a fait une proposition de loi sur l’étiquetage des animaux tués sans étourdissement, « l’abattoir est le maillon faible de l’élevage aujourd’hui. Il faut arriver un jour à montrer ce qui se passe. Il faut aller à un respect de l’animal mis dans l’assiette de nos enfants (je ne suis pas végétarienne). Le blocage est dans l’agro-industrie. C’est une question de business »