Le sommet du calendrier liturgique chrétien arrive ce dimanche 5 avril, où l’on marque traditionnellement cet événement par un repas pascal,en étant sur que de se nourrir d’un agneau est une réalité chrétienne !…
Hors, nulle part dans le Nouveau Testament, il est mentionné qu’il faut manger de l’agneau le dimanche de Pâques, car la Pâques était à l’origine juive, basée sur un rite ancien de tribus nomades.Ce rite consistait à sacrifier un agneau et mettre son sang autour des portes afin de conjurer le mauvais sort…
Alors, pourquoi assimiler la résurrection du Christ avec le sacrifice d’un agneau ?
Que les chrétiens se disent simplement que l’agneau pascal n’est plus un « plat dominical », mais qu’il devrait maintenant aussi rimer avec « réconciliation animale ».
Cela serait une belle reconnaissance des chrétiens de nos jours, de par ce qui a été écrit sur la beauté de la Création dans les Evangiles, ou par les Ecrits de certains saints.Que chaque chrétien pose des questions sur ce sujet au prêtre de sa paroisse. Bien intéressante sera la réponse…

Print Friendly, PDF & Email
Partagez cette page !