Après de nombreux actes de maltraitance et des manquements dans l’exercice de sa profession, un éleveur de Saint Gervais (74) a été jugé et (enfin) condamné à un peine de 2000 € (dont 1000 € avec sursis)…..

C’est la collaboration étroite des enquêteurs de la SPA du Chablais et Animal-cross pendant 2 ans qui a permis à cette enquête d’aboutir.
Nous rappelons qu’en 2014, la DDPP avait été extrêmement clémente dans son rapport d’inspection alors qu’un âne était mort et que 17 autres étaient délaissés en plein hiver dans un parc d’à peine 1000m avec pour seul abri une structure ouverte au plein vent ne pouvant accueillir tout au plus que 4 ânes.(lire l’article)

Malgré l’évidence de maltraitances répétées une dernière chance fut donné à l’exploitant par les services de l’État…….. Ce qui à l’époque nous fit fortement réagir.

Au mois de mars 2015, un promeneur nous alertait de sa découverte de cadavres d’ânons et de chèvres dans une ravine de St Gervais. Nous nous rendons sur place et contactons  immédiatement la gendarmerie de St Gervais qui fera très facilement avouer le coupable, notre homme!

Si la peine prononcée n’est pas à la mesure des exactions commises, l’exploitant aura dorénavant tout intérêt à bien se comporter.

Cette affaire est révélatrice de l’indulgence blâmable des services vétérinaires à l’égard d’exploitants peu scrupuleux.

Ci après l’article du 27 aout 2015  dans le journal local « Le messager ».

Article Le Messager 27 aout 2015

Print Friendly, PDF & Email