Quand nous avons fondé Animal-Cross, nous avons décidé de faire le maximum pour réduire la souffrance et la cruauté que subissent les animaux. Cela afin qu’ils puissent vivre dans une dignité et un certain bien-être… jusqu’à leur mort, comme nous tous. L’euthanasie est définie comme « mort heureuse » dans le Dictionnaire de Trévoux (éd. 1771), ou une « mort douce ». Que celle-ci puisse être décidée, dans des cas de souffrances extrêmes de l’animal  par un vétérinaire, basé sur des constats médicaux factuels, Animal-Cross l’admet et y consent.

Nous le prenons alors comme un dernier recours, comme un acte libérateur pour arrêter ses souffrances. Mais nous estimons aussi qu’avant ce recours ultime, tout doit être mis en œuvre pour éviter cette décision.

Pour nous, Il ne doit pas avoir de «milieu protégé » de notre action. Notre exigence est dans le respect de la vie et de la condition animale. Nos actions de protection se feront partout où la souffrance animale, sous toutes ses formes, est présente. C’est la raison pour laquelle nous sommes intervenus pour dénoncer les euthanasies abusives à la SPA de Pau.

N’oublions pas que la détermination et l’impertinence des pionniers de la protection animale ont sans aucun doute permis de la faire arriver là où elle en est maintenant.

Ne nous perdons pas en route, il y a tellement à faire encore pour améliorer la condition animale : pour rappel, L’Animal n’est toujours pas considéré aux yeux de la loi comme un être sensible mais seulement comme un meuble …

Alors, notre devise restera toujours celle-là :

 

Ensemble, nous pouvons diminuer la souffrance animale !