Viewed 945 Times 0 Comments

La plupart des grands progrès en matière de santé ont été obtenus grâce à des études réalisées sur des humains qui ont abouti à des progrès aussi considérables que l’anesthésie, le stéthoscope, la morphine, le radium, la pénicilline, la respiration contrôlée, la radiographie, les antiseptiques, les examens de type tacographie, IRM et tomographie, mais aussi la bactériologie et la théorie des germes, la découverte du rapport entre cholestérol et maladies cardiovasculaires ainsi qu’entre tabagisme et cancer ou encore l’isolement du VIH. Les expériences sur les animaux ne sont pour rien dans ces découvertes, pas plus que dans de nombreuses autres.
Les historiens de la médecine rappellent que c’est à l’amélioration de l’alimentation, de l’hygiène de vie et d’autres facteurs comportementaux et environnementaux – et non pas à des connaissances acquises par l’expérimentation animale – que nous devons de vivre plus longtemps.
Dans bien des cas, les résultats de la vivisection ont retardé les découvertes ; vaccin antipolio, transplantations cardiaques, cancers ..etc.

Print Friendly, PDF & Email
Was this answer helpful ? Yes / No